Coronavirus: les centrales d’urgence à Bruxelles et Anvers manquent de téléphonistes

DR
DR

En province d’Anvers, 35 personnes seulement sont employées comme preneurs d’appels, alors que cela devrait être 45 si le cadre était plein. Le déficit opérationnel à Bruxelles est encore plus important qu’à Anvers. Selon l’ACV, il s’agit d’un déficit de 40%.

«Les personnes qui appellent doivent, par conséquent, parfois attendre plusieurs minutes pour que leur appel d’urgence soit pris en charge», explique John Pollet. «De plus, en raison du manque de personnel, la charge de travail des téléphonistes est extrêmement élevée, ce qui fait que de plus en plus d’employés sont sur le flanc pour cause de maladie».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct