Quel olibrius a plié la couverture du Lotus bleu en six?

Projet de couverture intitial du «
Lotus bleu
», réalisé par Hergé à l’encre de Chine, à l’aquarelle et la gouache sur papier en 1936, au format carré de 34 × 34 cm.
Projet de couverture intitial du « Lotus bleu », réalisé par Hergé à l’encre de Chine, à l’aquarelle et la gouache sur papier en 1936, au format carré de 34 × 34 cm. - Hergé / Moulinsart 2020.

Le 12 février 1936, Hergé envoyait par voie postale le projet de couverture du Lotus bleu à son éditeur chez Casterman, Charles Lesne. Il mentionnait clairement dans son courrier de lui « renvoyer après accord » le dessin original. Aujourd’hui, 84 ans plus tard, cette œuvre exceptionnelle est la pièce maîtresse de la prochaine vente aux enchères consacrée par Artcurial à l’univers du créateur de Tintin.

Selon la galerie parisienne, « le dessin fut offert par Hergé en personne au jeune fils de l’éditeur Louis Casterman, qui l’a conservé dans un tiroir après l’avoir soigneusement plié en six ». Mais les archives de la correspondance entre Hergé et Casterman font douter les experts de Moulinsart de la justesse de cette affirmation. Ils ont remarqué que les trous d’agrafe présents dans le courrier du 12 février 1936, correspondent aux petits trous que l’on peut observer dans le dessin original de la couverture du Lotus bleu (voir notre montage photographique ci-contre).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct