L'art contemporain, de marginal à moteur des ventes publiques artistiques

Réalisée sur les résultats des enchères publiques effectuées entre le 1er janvier 2000 et le 30 juin 2020 dans le monde, l'enquête porte sur les œuvres d'artistes classés "contemporains" du fait de leur naissance après 1945, dans le segment du "Fine Art", qui regroupe peintures, sculptures, installations, dessins, photographies, estampes, vidéos, à l'exclusion du mobilier, des automobiles, etc.

L'art contemporain pèse désormais 15% des ventes aux enchères de "Fine Art" contre 3% en 2000 dans le monde: ses ventes sont passées de moins de 100 millions de dollars en 2000 à près de 2 milliards, a calculé la banque de données d'Artprice.

Selon cette société, leader mondial de l'information sur le marché de l'art, 200 œuvres d'art contemporain ont été vendues en moyenne par jour dans cette période et le produit de ces enchères a progressé de 2.100 % en vingt ans.

Le nombre de salons passait lui d'une soixantaine à plus de 600: une inflation désormais cassée par l'épidémie de Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct