La philosophe Cynthia Fleury: «Nous allons entrer dans une phase d’instrumentalisation du ressentiment»

«
Il n’est en effet jamais simple, peut-être même impossible, de distinguer a priori le moment de bascule entre une réaction ressentimiste et une action politique de résistance.
»
« Il n’est en effet jamais simple, peut-être même impossible, de distinguer a priori le moment de bascule entre une réaction ressentimiste et une action politique de résistance. » - Pierre-Yves Thienpont.

Entretien

Le ressentiment gagne du terrain et, selon Cynthia Fleury, nous allons entrer dans une grande phase d’instrumentalisation de cette pulsion. Un phénomène périlleux mais que l’on peut surmonter, en le sublimant, comme elle l’explique dans son dernier essai, Ci-gît l’amer.

Vous faites la part des choses entre la souffrance réelle et le ressentiment. Le ressentiment, c’est une souffrance ruminée ? Ou un « sentiment de souffrance » ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct