Les Diables rouges impuissants face à la surcharge du calendrier

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

«  De toute façon, personne n’écoute l’avis des joueurs quand il s’agit du calendrier. » Samedi, à 24h du match contre l’Angleterre, Kevin De Bruyne en a remis une couche sur un sujet que les médias aiment eux aussi remettre sur la table quand l’occasion se présente. Car il est « touchy », comme on dit chez nos voisins anglais. Des voisins qui savent de quoi on parle, dans un championnat où il n’existe pas de trêve hivernale et où les organismes sont mis à rude épreuve chaque week-end.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct