Coronavirus: un deuxième confinement, l’option du pire

Le confinement, on l’a déjà connu au printemps, avec notamment des contrôles dans les parcs où il était interdit de s’asseoir.
Le confinement, on l’a déjà connu au printemps, avec notamment des contrôles dans les parcs où il était interdit de s’asseoir. - Belga.

Avec ma copine, on a pris les paris sur la date du reconfinement. Elle dit que les enfants ne rentreront pas à l’école après la Toussaint. » Une conversation de bureau version 2020. Un peu cynique, mais de plus en plus plausible au regard des mauvais chiffres du coronavirus en Belgique. On l’écrit depuis plusieurs semaines, quitte à le répéter : de préoccupante, la situation sanitaire est devenue alarmante. Plus de 4.000 infections quotidiennes ont été recensées en moyenne la semaine passée, avec un pic au-delà des 6.000 cas détectés mercredi dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct