Hélène Grimaud déploie à la fois virtuosité et simplicité

Hélène Grimaud déploie à la fois virtuosité et simplicité

« Les disques au programme inattendu, les couplages inhabituels m’ont toujours intéressée parce que j’ai le sentiment que certains morceaux peuvent donner un éclairage particulier à d’autres, parfois même de compositeurs différents », dit la pianiste française Hélène Grimaud pour parler de son nouveau disque, tout juste sorti chez Deutsche Grammophon, où elle est accompagnée par la Camerata Salzburg. Réunion de pages de Mozart et du compositeur contemporain ukrainien Valentin Silvestrov (dont une des œuvres donne son titre à l’album), The Messenger est une rencontre inattendue mais aussi une sorte d’union naturelle où Hélène Grimaud déploie à la fois virtuosité et simplicité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct