lesoirimmo

Attentats de Bruxelles: trois premières mesures de lutte contre le terrorisme adoptées à l’unanimité

Jan Jambon et Koen Geens ont parfois eu du mal à cacher leur fatigue, en commission. © Belga.
Jan Jambon et Koen Geens ont parfois eu du mal à cacher leur fatigue, en commission. © Belga. - BELGA.

Au lendemain de l’opération anti-terroriste à Verviers (janvier 2015), le gouvernement Michel avait annoncé vouloir « optimiser l’échange d’informations relatives aux terroristes entre les différents services et autorités ». Dans la foulée, Jan Jambon avait annoncé la création d’une « banque de données dynamiques », pour rendre le partage plus efficace. Le cadre légal l’organisant a été voté, ce mardi, en commission Terrorisme – il s’agit du premier projet de loi adopté par cette commission parlementaire mise en place dans la foulée des attentats de Paris. Le sujet était on ne peut plus d’actualité : en filigrane des différents dossiers de terrorisme s’inscrit un dysfonctionnement majeur, le manque de circulation de l’information (Le Soir de ce mardi). Entre Justice, police et services de renseignement, mais aussi, parfois, au sein des mêmes départements, sans parler des relations chaotiques avec l’étranger.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct