Basquiat, Koons, Hirst et Wool superstars du marché

En juin 2019, « Sabado por la Noche » par Jean-Michel Basquiat s’est échangé à Londres contre un peu moins de 8,4 millions de livres.
En juin 2019, « Sabado por la Noche » par Jean-Michel Basquiat s’est échangé à Londres contre un peu moins de 8,4 millions de livres. - DR

Comme toujours, on y découvre une avalanche de chiffres et graphiques montrant, notamment, que l’art contemporain, qui n’occupait qu’une place dérisoire sur le marché au début du 21e siècle (3 % en 2000), est désormais passé à 15 % dans l’univers des enchères « Fine Art ». La Chine est devenue un acteur majeur de ce marché, à la fois en termes d’acquisition et en termes de production puisque de très nombreux artistes chinois figurent parmi les mieux vendus sur le second marché : pas moins d’un tiers du top 100. Et si on va regarder dans le top 1.000, on trouve… 395 Chinois pour 165 Américains.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct