La FGTB wallonne a fait sa rentrée en petit comité

Pour arriver à ses fins, le premier axe de travail du syndicat sera de "replacer la finance au service de la population", a affirmé à la presse le secrétaire général de la FGTB wallonne, Jean-François Tamellini. Le syndicat veut notamment profiter des taux au ras du sol pour récupérer 750 millions d'euros sur trois ans, en neutralisant le remboursement des intérêts sur la dette de 11 milliards d'euros contractée par la Wallonie auprès des banques (sur environ 22 milliards au total). Il veut également réactiver la caisse wallonne d'investissement, pour attirer "l'épargne de ceux et celles qui en ont" sur des projets qui servent la Wallonie, permettent de relocaliser l'activité. A terme, la création d'une banque wallonne n'est pas exclue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct