La neutralité carbone en 2050? Ce n’est pas gagné, prévient l’AIE

En se projetant sur les dix prochaines années, l’AIE prévoit que la croissance des énergies renouvelables devrait permettre de couvrir 80
% de la hausse de la demande en électricité. Avec en vedette la production solaire.
En se projetant sur les dix prochaines années, l’AIE prévoit que la croissance des énergies renouvelables devrait permettre de couvrir 80 % de la hausse de la demande en électricité. Avec en vedette la production solaire. - Reuters

Faut-il le voir comme un « bon côté » du Covid-19 ? En 2020, les émissions mondiales de CO2 devraient diminuer de 7 %, selon le rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). C’est qu’en paralysant une bonne partie de l’activité économique et des déplacements, la pandémie a eu un effet direct sur la consommation d’énergie sur la planète. Sur l’ensemble de l’année, la demande devrait chuter de 5 %, constate l’AIE.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct