Tour d’Italie: Peter Sagan met fin à 461 jours sans victoire

Photo News
Photo News

Giovanni Lombardi, le très influent manager du Slovaque fut pour beaucoup dans le choix de préférer le Giro aux classiques de pavés sur lesquels Sagan entendait voler. Compte tenu de l’annulation de Paris-Roubaix, le choix semble aujourd’hui pour le moins judicieux par rapport à un coureur qui désespérait de lever les bras, sa dernière victoire remontant au Tour, à Colmar, 461 jours plus tôt. Une éternité pour un vainqueur de cette trempe, seulement éclairé par le succès. Moins rapide qu’auparavant, Sagan s’était heurté jusque-là à l’homme le plus prolifique et le plus rapide de la saison du confinement, Arnaud Démare. Le champion de France avait fini par agacer Sagan, qui s’était fendu, lundi, d’un commentaire explicite. «Lorsque nous prenons la course en mains avec Bora, c’est toujours les autres qui gagnent. Et quand Bora ne prend pas ses responsabilités, personne n’a les c… pour le faire.»

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct