Joao Almeida, le leader du Tour d’Italie, n’est pas serein concernant la poursuite de l’épreuve: «On peut s’attendre à tout»

Photo News
Photo News

«  C’est une situation avec laquelle nous devons vivre », a déclaré le coureur de la formation belge Deceuninck-Quick Step après l’arrivée de la 10e étape. « Il y a un peu de peur, je dois l’admettre, mais au sein de l’équipe, nous prenons toutes les mesures. L’organisation fait tout pour que nous courions en toute sécurité ».

« Je ne voudrais pas que le Giro soit arrêté », a ajouté le Portugais. « Mon plus grand désir est d’arriver à Milan, de ne pas avoir une course écourtée. Personnellement j’essaierai de me battre chaque jour avec toute mon équipe pour garder le maillot de leader. Nous le défendrons jusqu’au bout et nous espérons que la pandémie nous permettra de continuer ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct