La Chine, Cuba et la Russie élus au Conseil des droits de l’homme

Photo d’illustration
Photo d’illustration - D.R.

La Chine, Cuba et la Russie ont été élus mardi au Conseil des droits de l’homme. L’Arabie saoudite n’a en revanche pas obtenu les voix suffisantes pour siéger dans l’organe basé à Genève.

Au total seize pays étaient en lice pour les quinze sièges attribués mardi par l’Assemblée générale de l’ONU à New York. La Bolivie, la France, le Gabon, le Malawi, le Mexique, le Népal, le Pakistan, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Ukraine, la Grande-Bretagne et l’Ouzbékistan ont également obtenu un mandat de trois ans au Conseil des droits de l’homme.

Les défenseurs des droits humains avaient critiqué les candidatures de Moscou, Pékin, La Havane et Ryad, en dénonçant leurs manques en la matière. En août, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avait lui aussi jugé « scandaleux » que l’instance basée à Genève « propose d’accueillir » l’île communiste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct