Italie: l'économie souterraine en recul en 2018, à 11,9% du PIB

L'économie souterraine a généré cette année-là 211 milliards d'euros, soit environ 3 milliards de moins qu'en 2017.

Par rapport au PIB, la tendance à la baisse se confirme après le pic enregistré en 2014 (13%), atteignant 11,9%, contre 12,3% en 2017.

45,3% de l'économie souterraine est constituée d'activités "sous-déclarées", c'est-à-dire dont le chiffre d'affaires a été minimisé, 37,2% de travail au noir, 9,1% d'activités illégales (drogue, prostitution) et 8,3% d'autres composantes (loyers aux noir...).

Les activités non-déclarées, sous-déclarées et le travail irrégulier représentent ainsi la partie la plus importante pour un montant de près de 192 milliards d'euros, même si elles ont diminué de 1,6% par rapport à 2017.

L'économie souterraine est davantage présente dans les services à la personne (36,1% de l'activité), en raison du travail au noir, suivis du commerce, des transports, de la restauration et de la construction.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct