Le chef du parti néonazi grec Aube dorée condamné à 13 ans de prison

Portrait de Pavlos Fyssas, musicien tué par un membre du parti d’extrême-droite.
Portrait de Pavlos Fyssas, musicien tué par un membre du parti d’extrême-droite. - EPA

Le chef du parti néonazi Aube dorée Nikos Michaloliakos, négationniste et admirateur du national-socialisme, a été condamné mercredi à 13 années de prison ferme par la Cour pénale d’Athènes qui l’a reconnu coupable d’avoir dirigé une « organisation criminelle ».

Parmi les six autres cadres du parti paramilitaire, l’eurodéputé Ioannis Lagos, ancien membre d’Aube dorée, écope également de 13 années de prison. Son immunité parlementaire doit être levée par le parlement européen, à la demande de la Grèce, une fois qu’un mandat d’arrêt aura été émis.

La cour pénale a également suivi les réquisitions de la procureure en condamnant à 13 ans de prison l’ancien porte-parole du parti Ilias Kassidiaris et le député Christos Pappas, bras droit de Michaloliakos.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct