Ce Parlement fédéral est-il gérable?

Eliane Tillieux.
Eliane Tillieux. - Photo News

Dans son édition 2019-2024, le Parlement fédéral est un chaudron. En puissance. En puissance, car, d’une part, le longuissime blocage pour la formation d’un gouvernement fédéral depuis les élections l’an dernier et, de l’autre, la crise du covid se sont conjugués pour éteindre le feu. Sous leur effet, le chaudron s’est fait casserole. A savoir : nous avons à faire à une représentation parlementaire « clivée » comme jamais, entre sept partis majoritaires (Open VLD MR, PS, SP.A, Ecolo, Groen, CD&V) un peu médians démocratiquement et une opposition extrême pour l’essentiel, s’agissant de la N-VA (24 députés), du Vlaams Belang (18) et du PTB-PVDA (12 sièges), mais les deux phénomènes susmentionnés ont contribué à étouffer ce clivage central jusqu’à présent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct