Sport amateur: la crainte du lendemain

Sport amateur: la crainte du lendemain
VDN

Oubliez le match entre potes et le monde que l’on refait lors de la célèbre troisième mi-temps… Trois nouvelles semaines d’arrêt décidées pour les plus de 12 ans pour les sports de salle après les autres déjà vécues au printemps ont replongé tout un pan du sport francophone dans la déprime ce mardi. Un coup de blues qui risque bien de se prolonger si les chiffres du rebond de la pandémie restent en l’état ou continuent de grimper.

De quoi se demander si, au bout du compte, le Covid-19 ne va pas mettre en danger l’intérêt pour certaines disciplines et la survie de nombreux clubs. Si une génération de sportifs ne va pas tout simplement disparaître. Si le modèle de fonctionnement actuel du sport amateur ne va pas devoir être repensé de fond en comble. Bref, si on n’est pas au début d’un changement de paradigme.

1 Ces ados qui décrochent

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct