Nations League: Romelu Lukaku permet aux Diables de refaire la course en tête

Photonews
Photonews

Il n’y aura peut-être pas une mais bien deux finales, au mois de novembre entre la Belgique (9 pts), le Danemark (7) et l’Angleterre. Le théâtre de ces deux matches à sensations fortes sera le stade Roi-Baudouin. Un atout non négligeable pour les Diables qui, outre l’avantage du terrain (mais peut-être pas du public) récupéreront sans doute une grande partie de la cohorte de blessés dont la grande majorité est titulaire (les frères Hazard, De Bruyne, Vermaelen, Vertonghen, Mertens, Courtois). Autant dire que les 5 semaines qui sépareront la défaite de Wembley et les deux rendez-vous décisifs au Heysel promettent d’être réparatrices. C’est sans doute la réflexion que se sera faite Roberto Martinez au sortir de ce triptyque de matches contre la Côte d’Ivoire (1-1), l’Angleterre (2-1) et l’Islande (1-2), plus riche en contretemps médicaux, psychologiques et sanitaires qu’en réels enseignements.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct