Vincent Delerm au Cirque: l’évasion des sentiments

Non Vincent, t’es pas tout seul 
!
Non Vincent, t’es pas tout seul ! - HATIM KAGHAT.

CRITIQUE

Plutôt que de faire comme la plupart des artistes français ou anglophones, à savoir annuler ou reporter son concert, Vincent Delerm a fait de la résistance en préférant diviser son public en deux, mercredi au Cirque royal. À 18h45 et à 21h15. Pour deux concerts identiques d’une heure et demie chacun, devant deux fois 550 spectateurs bien masqués, bien distanciés. Une jauge obtenue grâce à une dérogation de la Ville de Bruxelles (à qui appartient la salle de la rue de l’Enseignement, rappelons-le), conseillée par le Professeur Nathan Clumeck, pas moins. Et chacun de recevoir un masque chirurgical tout neuf pour pouvoir entrer...

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct