Pieter Timmers: «Je ne me considère pas comme un grand nageur»

Pour Pieter Timmers, l’heure de tourner le dos aux bassins est arrivée. @Pieter-Jan Vanstockstraeten/Photo News
Pour Pieter Timmers, l’heure de tourner le dos aux bassins est arrivée. @Pieter-Jan Vanstockstraeten/Photo News

Cette fois, c’est (presque) fini. Six mois après avoir annoncé qu’il n’irait pas au-delà de cette année 2020 et qu’il renonçait donc à se rendre, l’an prochain, aux Jeux de Tokyo, Pieter Timmers va disputer, à partir de ce vendredi, sa dernière compétition. Le nageur du Brabo, vice-champion olympique en titre du 100 m libre, va s’aligner, au sein de l’équipe des New York Breakers, dans le cadre de l’International Swimming League (ISL), ce circuit pro en bassin de 25 m qui en est cette année à sa deuxième édition, et qui se déroulera intégralement à Budapest, pendant plus de six semaines dans une « bulle » hermétique. A son retour au pays, Timmers, 32 ans, qui ne s’est engagé que pour un mois avec les organisateurs, rangera définitivement son maillot. Avant de partir pour la Hongrie – et après avoir encore subi deux contrôles antidopage de la Communauté flamande ! – il a tiré le bilan d’une carrière bien remplie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct