L’ISL, la natation dans une bulle

L’International Swimming League (ISL), le circuit professionnel imaginé par le milliardaire russe d’origine ukrainienne Konstantin Grigorishin auquel prendront part Pieter Timmers et Valentine Dumont, en sera à sa deuxième édition dès ce vendredi. En raison de la crise du covid, cette compétition, qui oppose des équipes en provenance d’Amérique, d’Europe et d’Asie composées de la plupart des « stars » du deuxième sport olympique (à l’exception notoire de l’Américaine Katie Ledecky), se disputera cette fois à Budapest selon le modèle de la « bulle » créée lors des finales de la NBA, à Orlando. Tous les nageurs engagés ont été testés à deux reprises avant leur déplacement vers la Hongrie et une nouvelle fois à leur arrivée. Ils resteront tous dans le même hôtel entre quatre et six semaines (la finale aura lieu les 21 et 22 novembre, après une phase de poules et des demi-finales), seront testés tous les cinq jours et ne pourront sortir que pour se rendre à la piscine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct