«A l’aube revenant»: Francis Cabrel se révèle plus que jamais

«A l’aube revenant»: Francis Cabrel se révèle plus que jamais

A 66 ans, le citoyen d’Astaffort, dans le Lot-et-Garonne, publie un quatorzième album studio (cinq ans après In extremis) où, dans un style bien à lui, il plonge dans ses racines, revendiquant la reconnaissance d’une certaine réalité locale et régionale, loin de la centralisation parisienne. Entre hommage à son père (Te ressembler) ou à Jacques Dutronc (Chanson pour Jacques), Francis se fait même occitan (Rockstars du Moyen Âge), se révélant plus que jamais, mais toujours avec cette pudeur passant par le tamis de tendres chansons d’amour.

Label Sony Music.

Le site de l’artiste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct