Rêve d’Eléphant Orchestra: «Chaque morceau pousse le public à bouger son popotin»

En haut
: 
Louis Frères, Christian Alterhülshorst, Michel Massot, Stephan Pougin. En bas
: Pierre Bernard, Michel Debrulle, Nicolas Dechêne.
En haut : Louis Frères, Christian Alterhülshorst, Michel Massot, Stephan Pougin. En bas : Pierre Bernard, Michel Debrulle, Nicolas Dechêne. - Lucas Racasse.

Rêve d’Eléphant Orchestra fête ses vingt ans. Et sort son cinquième album. Ce « Dance Dance » marque une rupture dans la continuité. Michel Massot (euphonium, sousaphone, trombone), Pierre Bernard (flûtes), Michel Debrulle et Stephan Pougin (batterie, percussions) et Nicolas Dechêne (guitare) sont toujours là, mais deux personnes s’en sont allées : le batteur percussionniste Etienne Plumer et le trompettiste Jean-Paul Estiévenart. Leur départ a donné un coup de blues, a suscité des questions et a forgé un son un peu plus rock dans un univers un peu différent.

Après vingt ans, éprouve-t-on une certaine lassitude ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct