Le droit à la déconnexion institué dans une nouvelle CCT chez Proximus

La conclusion de cette CCT était attendue depuis longtemps mais avait été mise quelque peu entre parenthèses après l'annonce, début 2019, d'un plan de transformation à trois ans prévoyant le départ de 1.900 travailleurs - un nombre finalement réduit à environ 1.300 - et l'engagement de 1.250 autres.

La nouvelle convention négociée entre direction et syndicats est "le résultat d'une coopération et d'un dialogue constructifs" et vise à mettre en place une méthode de travail plus durable et plus innovante, explique Proximus.

Parmi les principaux axes figure le droit à la déconnexion en dehors des heures de travail, couplée à une plus grande flexibilité dans le domaine du travail à domicile. Sont notamment prévus une extension à trois jours par semaine du télétravail et un élargissement du nombre d'emplois pour lesquels celui-ci est autorisé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct