Meurtre d'un fermier blanc sud-africain: vives tensions devant le tribunal

Depuis deux semaines, cette zone à 300 km au sud de Johannesburg, s'agite et préoccupe le pays. Le président Cyril Ramaphosa a appelé au calme, alors que certains politiques, profitant d'un regain de tensions raciales dans ce pays où elles affleurent vite, ont joué la provocation.

L'affaire a commencé au début du mois avec la découverte du corps pendu de Brendin Horner, 22 ans, dans un champ. Une croix argentée, gravée à son nom, est aujourd'hui plantée à cet emplacement. L'arrestation de deux suspects noirs puis une manifestation virulente d'éleveurs blancs avait suivi, avec dérapages verbaux et incendie d'une voiture de police.

Vendredi, des dizaines d'éleveurs blancs font le siège du tribunal. A moins d'un km de là, plusieurs centaines de partisans de la gauche radicale, tout de rouge vêtus et arrivés en bus des quatre coins du pays, manifestent sur la route. L'atmosphère électrique ne cède toutefois pas aux débordements.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct