Coronavirus - Des milliers d'indépendants et PME acculés à la faillite ou à la cessation, dénonce l'UCM

Contrairement au mois de mars, il n'y avait pas de fatalité, relève ainsi l'union. "Des entrepreneurs qui ont suivi toutes les règles paient l'incapacité des pouvoirs publics à mettre au point, en sept mois, un testing et un tracing corrects, et à faire respecter les précautions sanitaires par l'ensemble de la population", assène l'UCM, chez qui "cette fois-ci, la colère l'emporte".

"Il est incompréhensible de porter le fer là où les contaminations ne sont pas avérées", pointe-t-elle ainsi.

Outre de "condamner" un secteur, la nouvelle période de fermeture imposée à l'horeca aura d'autres conséquences, analyse l'Union. "Combinée à la généralisation du télétravail, cette mesure fait des centres-villes un désert et vide les commerces. Une chape de plomb s'abat sur la société et crée un climat anxiogène, qui achève l'événementiel et la culture et décourage toutes les dépenses de consommation et d'investissements."

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct