Couvre-feu, fermeture des bars et restaurants... Face au coronavirus, le courage du désespoir

Couvre-feu, fermeture des bars et restaurants... Face au coronavirus, le courage du désespoir

Un couvre-feu. Une fermeture des bars et des restaurants. Et des contacts limités à une personne. Tout cela pour un mois.

C’est clair, c’est précis, c’est cruel.

Mais c’est courageux. Le comité de concertation a osé vendredi faire des choix. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, il a décidé de sacrifier la table, la pompe à bière et les escapades nocturnes pour préserver un peu les acteurs, chanteurs, comédiens et leur public, qui gardent la « permission de minuit ». Pour sauver les profs, leurs élèves et ce contact entre eux qui, justement, les élève. Et les entreprises chargées de préserver le niveau de vie du plus grand nombre possible.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct