Droit passerelle, exonérations: les quatre mesures de soutien à l’horeca

Droit passerelle, exonérations: les quatre mesures de soutien à l’horeca
Pierre-Yves Thienpont

Le ministre des Indépendants, David Clarinval nous a détaillé ce samedi matin les mesures de soutien à l’Horeca. « Il s’agit d’une enveloppe de 500 millions, indispensables pour compenser la fermeture. Nous les avons obtenues, avec le ministre de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne. Un premier montant de 400 millions sera dégagé mais il pourra être porté à 100 millions de plus. »

1

Le doublement du droit passerelle.

Le droit passerelle, c’est un soutien financer pour les indépendants qui éprouvent des difficultés en raison de la crise sanitaire. C’était une des grandes mesures de soutien, dès le début de la crise. Cette aide s’élève à 1.614 euros pour les indépendants avec charge de famille et à 1291 pour les isolés. Ce montant sera doublé. « Pas seulement pour l’Horeca, mais aussi pour le secteur événementiel et forain », précise David Clarinval.

2

Exonérations des cotisations ONSS.

« Cette mesure est davantage destinée aux entreprises du secteur Horeca qui emploient du personnel », indique le ministre. Ils ne devront pas payer les cotisations sociales patronales durant un trimestre. « Ce n’est donc pas un report, mais une exonération. »

3

Prise en charge par l’Etat de la prime de fin d’année.

Le fédéral prendra aussi en charge la prime de fin d’année, pour les salariés qui ont connu des périodes de chômage économique. Ce payement complet aurait mis en difficulté de nombreux établissement. Cet avantage ne sera par contre pas octroyé pour le financement de la prime de ceux qui ont travaillé normalement.

4

Prolongation du droit passerelle de reprise.

Enfin, le droit passerelle de reprise est prolongé jusqu’à la fin de l’année. Du même montant que le droit passerelle, il devait s’arrêter à la fin de ce mois. Il est destiné aux entreprises qui ont été contraintes de fermer et ont subi un impact en raison de cette fermeture ou à celles qui ont repris leurs activités mais pas encore au rythme d’avant le début de la crise.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Consommation