France: les hommages se multiplient à l’enseignant décapité

France: les hommages se multiplient à l’enseignant décapité
AFP

Ne pas céder à la peur » : un millier de personnes se sont recueillies samedi devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), au lendemain de la décapitation d’un professeur d’histoire, Samuel Paty, qui avait montré des caricatures de Mahomet à sa classe.

En milieu d’après-midi, un millier de parents, élus ou simples citoyens de toutes générations se sont rassemblés avec émotion devant l’établissement scolaire. Certains brandissaient des pancartes « Je suis instit » ou « Je suis enseignant ». L’hymne national a été entonné, puis des applaudissements ont parcouru la foule.

« Il y aura un avant et un après 16 octobre en tant que prof : pour la première fois, un professeur est attaqué pour ce qu’il enseigne », lance Lionel, un enseignant d’histoire-géographie de la ville voisine d’Herblay (Val-d’Oise).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct