Aimé Anthuenis est persuadé qu’Anderlecht peut accrocher les playoffs: «Le top 4? Oui, c’est accessible»

Aimé Anthuenis
Aimé Anthuenis - Photo News

La trêve internationale aura été agitée en coulisses du côté d’Anderlecht où on apprenait, il y a une dizaine de jours, que le club accusait une perte financière record de 36 millions d’euros pour l’exercice 2019-2020 et que Johan Beerlandt, le patron de Besix qui était actionnaire minoritaire, démissionnait de son poste d’administrateur. Dans la foulée, la Mauves Army, club de fidèles supporters, montrait son mécontentement en manifestant devant le stade. De quoi faire monter la tension d’un cran. Toujours au rayon extra-sportif, Wouter Vandenhaute, le président anderlechtois, annonçait dans nos colonnes ce samedi que Vincent Kompany ne deviendrait finalement pas actionnaire du club « afin de se concentrer uniquement sur son rôle de T1 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct