Coronavirus – «La vie devant toi, jour 84»: l’hibernation

La marmotte hiberne pendant cinq mois et demi. La chance.
La marmotte hiberne pendant cinq mois et demi. La chance. - D.R.

Vendredi soir il s’est passé un truc incroyable.

Quelque chose de l’ordre de l’illumination.

C’était la fin d’une journée sombre. Devant un demi-verre de Baileys, on répétait mentalement les nouvelles mesures, avec le vague sentiment qu’on ne s’en sortirait jamais, et deux ou trois autres pensées lugubres assorties à ces nuits d’automne.

Rien de grave, pas « Mon hôpital déborde, mon bar ferme, mon resto ferme, mon théâtre va finir par fermer, je suis ruiné et je commence à tousser ». Non, non. Des bêtises. Qu’on va devoir choisir entre les sœurs et les copines. L’un ou l’autre souper à annuler. Noël qui s’annonce mal. Que le jardinier ne viendra pas s’occuper du pommier contre le mur parce qu’il doit se faire tester.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct