Les Zèbres jouent avec leur bonheur

Toute la détresse de Ryota Morioka.
Toute la détresse de Ryota Morioka. - PhotoNews

Battu par le Racing Genk ce dimanche en début de soirée, le Sporting de Charleroi n’est plus en tête du championnat au terme de la neuvième journée de championnat. Pire, si le FC Bruges est désormais premier grâce à une meilleure différence de buts, les Zèbres voient surtout toute la meute revenir à portée d’eux derrière. Le 18/18 paraît en effet loin après le récent bilan de 1/9 pour les hommes de Karim Belhocine. Il ne faut pas pour autant tout remettre en cause pour le matricule 22 qui est tombé face au Standard puis face à une équipe de Genk en net regain de forme. C’est finalement surtout le partage à Mouscron il y a trois semaines qui était évitable. « On est forcément très déçu du résultat, mais c’est toujours très difficile de se déplacer à Genk. Et quand on regarde le classement et qu’on voit qu’on est toujours premier ex aequo avec Bruges, on se dit qu’on a déjà vécu des moments plus compliqués que ça », expliquait assez justement Karim Belhocine après la rencontre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct