Paddock: des Wallons rendent vie à l’écurie AGS

Benoît Galand.
Benoît Galand. - D.R.

En 47 départs, ce team a marqué… 2 points. En six saisons, il a aussi essuyé 79 non-qualifications. C’est au volant d’une AGS que Philippe Streiff est violemment sorti de la route aux essais du GP du Brésil 1989, ce qui a entraîné sa paralysie. Des pilotes du calibre de Gabriele Tarquini ou Yannick Dalmas sont passés par cette équipe avant de connaître une très belle carrière dans d’autres disciplines du sport auto.

AGS, cela ne surprendra personne, n’a pas survécu à la professionnalisation – et aux budgets hollywoodiens – de la F1.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct