Ecole fondamentale: les directeurs veulent pouvoir se concentrer sur «l’essentiel»

Ecole fondamentale: les directeurs veulent pouvoir se concentrer sur «l’essentiel»
Domine Jerome/ABACA.

A cette période chargée qu’est la rentrée, la crise du Covid a rajouté une fameuse dose de pain sur la planche des directions d’école. Au point qu’aujourd’hui, la planche déborde.

Absences de profs et d’élèves à gérer, communication avec les parents, les médecins et les services de promotion de la santé à l’école (PSE), gestion de la remédiation et anticipation de l’hybridation… Ces tâches « extraordinaires » mobilisent une bonne partie de leurs journées. « La crise du Covid, c’est 30 % de charge de travail en plus. Je travaille entre douze et quatorze heures par jour », témoigne Bruno Hendrickx, directeur de la section primaire du collège Cardinal Mercier à Braine-l’Alleud.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct