Racisme dans les films: des avertissements plus clairs sur Disney+, une mesure utile?

Dans les Aristochats (1970), le chat siamois Shun Gon se signalait par des traits et un accent asiatiques stéréotypaux.
Dans les Aristochats (1970), le chat siamois Shun Gon se signalait par des traits et un accent asiatiques stéréotypaux.

Plutôt que de retirer ce contenu, nous voulons reconnaître son impact néfaste, en tirer la leçon et susciter le dialogue pour créer ensemble un futur plus inclusif ». On ne pourra pas reprocher à Disney d’adopter la position d’Hortense, dans Mickey Down Under, dans le débat sur les questions de racisme et les clichés véhiculés dans certaines de ses productions. L’entreprise a en effet décidé de faire précéder certains de ses grands classiques diffusés sur Disney +, tels que Peter Pan ou les Aristochats, d’un avertissement plus clair et qu’il ne sera pas possible de passer : « Ce programme comprend des descriptions négatives et/ou des mauvais traitements de certains peuples ou cultures ». Il insiste aussi sur le fait que les stéréotypes présentés « étaient fautifs à l’époque et sont fautifs aujourd’hui ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct