Dieter Vranckx: «Brussels Airlines va permettre de compenser les émissions CO2 de ses vols plus facilement»

Depuis fin 2019, il n’y a plus de duty free ou de magazine à bord des vols européens pour réduire le poids transporté et donc la consommation de kérosène.
Depuis fin 2019, il n’y a plus de duty free ou de magazine à bord des vols européens pour réduire le poids transporté et donc la consommation de kérosène. - Reuters.

Entretien

Alors que les nouvelles mesures gouvernementales covid achèvent de fermer les portes aux possibilités de voyages, Brussels Airlines, comme bien d’autres compagnies aériennes, doit faire le gros dos pour passer l’hiver. Ça n’empêche pas la compagnie belge, qui a reçu une aide gouvernementale importante (290 millions) et est en train de se séparer de 1.000 de ses collaborateurs sur 4.200 salariés, d’envisager d’adapter son offre à l’avenir et aux demandes « durables » d’une partie grandissante des consommateurs. Confirmation par Dieter Vranckx, le CEO de la compagnie aérienne, même si l’exercice reste compliqué de démontrer des engagements verts quand une partie des décisions est aussi/d’abord d’ordre économique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct