Le fiasco des tests après celui des masques: il faut parler vrai

Le gouvernement fédéral prévoit de mettre en place d’autres méthodes de testing que la PCR, actuellement reine du royaume en la matière. Pour accélérer les résultats.
Le gouvernement fédéral prévoit de mettre en place d’autres méthodes de testing que la PCR, actuellement reine du royaume en la matière. Pour accélérer les résultats. - Belga.

Depuis des mois, les politiques en charge de la crise sanitaire s’en gargarisaient : le virus pouvait reprendre vigueur, la Belgique était parée car elle était devenue championne d’Europe du nombre de tests réalisés. Test, test, test : c’était le nouveau mot d’ordre et surtout la méthode qui allait nous permettre de casser les chaînes de transmission, de protéger nos hôpitaux et donc de préserver des vies et notre santé. Le test, associé au tracing, devait permettre de repérer les « infectés » et leurs contacts, de les isoler et donc de maintenir la contamination sous contrôle.

Mais voilà, le tout n’est pas de faire du chiffre, encore faut-il pouvoir gérer derrière. Or aujourd’hui, c’est clair, nous sommes en échec sur la première barrière au retour du virus. Il ne faut pas avoir fait médecine pour comprendre, juste constater la longueur des files devant les centres de tests et surtout le temps nécessaire pour obtenir les résultats, jusqu’à parfois cinq jours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct