Comment la police judiciaire repense sa stratégie contre le crime organisé

Le bandes criminelles restent le plus souvent sous le radar, sauf lorsqu’elles règlent des comptes en public. Comme lors de cette attaque à la grenade dans une rue d’Anvers, en mars 2019.
Le bandes criminelles restent le plus souvent sous le radar, sauf lorsqu’elles règlent des comptes en public. Comme lors de cette attaque à la grenade dans une rue d’Anvers, en mars 2019. - Belga.

Clans albanais, mafias italiennes, gangs de motards, « Mocro-maffia » anversoise… Les organisations criminelles sont nombreuses à avoir des intérêts en Belgique. Le directeur général de la police judiciaire fédérale (PJF), Eric Snoeck, qui a pris ses fonctions à l’été 2019, a décidé de renforcer la lutte contre le phénomène « crimorg’ ». Voici pourquoi. Et surtout comment.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct