Pas le seul plan égaré

Attention à la confusion. Le plan « pandémie » pour les maisons de repos de 2009 évoqué ici ne constitue pas la seule tentative belge d’apporter une réponse anticipée à une crise sanitaire frappant les institutions pour personnes âgées. Au mois de juin dernier, la presse flamande avait en effet mis le projecteur sur le fait qu’en 2006, un groupe de travail académique piloté par le professeur Jan De Lepeleire (KU Leuven) avait déjà été chargé d’établir un cadre d’actions pour aider les maisons de repos à lutter contre « les infections liées aux soins ». D’après De Nieuwsblad et De Standaard

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct