Présidentielle américaine

Sous Donald Trump, les droits des femmes et LGBT ont souffert

Les «
servantes écarlates
» manifestent régulièrement devant la Cour suprême à Washington, ici, le 15 octobre 2020.
Les « servantes écarlates » manifestent régulièrement devant la Cour suprême à Washington, ici, le 15 octobre 2020. - PhotoNews

En 2016, tous les espoirs étaient permis. Donald Trump, candidat à la Maison-Blanche, déclarait avoir « le plus profond respect pour les femmes », et brandissait le drapeau arc-en-ciel lors d’un meeting de campagne. Il a été le premier Républicain à utiliser le terme LGBTQ dans un discours, celui de sa nomination à l’investiture républicaine. Quatre ans plus tard, force est de constater qu’il s’est en fait évertué à détricoter les mesures prises sous la présidence Obama.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct