En Wallonie et à Bruxelles, la deuxième vague va surpasser la première dans les hôpitaux

En Wallonie et à Bruxelles, la deuxième vague va surpasser la première dans les hôpitaux
Pierre-Yves Thienpont.

Nous sommes la Lombardie de la deuxième vague ». La phrase est signée Philippe Devos, médecin intensiviste au CHC de Liège, dans les colonnes du Tijd. La comparaison fait froid dans le dos, quand on se rappelle des scènes d’horreur observées de mars dernier dans les hôpitaux italiens submergés. Pour cette seconde vague qui s’affirme un peu partout en Europe, c’est la Belgique – plus particulièrement la Wallonie – qui pourrait être le théâtre de ces scènes d’apocalypse. Certains experts en appellent d’ailleurs d’urgence au reconfinement.

Pour mesurer la gravité de la situation actuelle, rien de tel que des chiffres. C’est, certes, un peu impersonnel. Mais ça a le mérite d’être objectif, si on prend le temps de les faire parler. La situation est-elle hors de contrôle ? De nouvelles mesures sont-elles nécessaires ?

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct