Des élus européens dénoncent la répression en Égypte

Abdelfattah al-Sissi, qui préside d’une main de fer aux destinées de l’Egypte.
Abdelfattah al-Sissi, qui préside d’une main de fer aux destinées de l’Egypte. - Reuters

Abdelfattah al-Sissi changera-t-il un jour son fusil d’épaule ? Depuis le coup d’État qui le porta à la tête de la république arabe d’Égypte, en juillet 2013, le militaire a transformé son pays en une zone où les violations des droits humains, quels qu’ils soient, sont devenues « la » marque de fabrique de son régime. Ce 21 octobre, 222 parlementaires d’Europe (du Parlement de Strasbourg et des parlements nationaux) ont adressé au « raïs » une lettre ouverte qui concerne plus spécifiquement les prisonniers d’opinion en Égypte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct