Liban: Saad Hariri rempile malgré le scepticisme

Saad Hariri en est à son quatrième gouvernement.
Saad Hariri en est à son quatrième gouvernement. - EPA

Colère décuplée face à cet affront. Les Libanais sont descendus dans la rue il y a un an pour réclamer sa démission et [le président] Aoun le renomme??!! » Ce tweet parmi tant d’autres illustrait bien l’état d’esprit de nombreux Libanais ce 22 octobre alors que venait de tomber l’annonce de la désignation comme Premier ministre de Saad Hariri.

A 50 ans, ce dernier en sera donc à son quatrième gouvernement. Il avait démissionné la dernière fois il y a un an, alors que se développait un impressionnant élan de protestation à l’échelle nationale contre la corruption et l’impéritie d’une classe politique dont une grande partie de la population veut le départ pur et simple. Même si le Premier ministre désigné a promis un gouvernement composé d’experts et la mise en œuvre de réformes économiques, financières et administratives, sa personnalité, qui incarne la continuité bien plus que le changement espéré, ne semble pas le gage d’un nouveau départ sous les meilleurs auspices.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct