Rebond du coronavirus en Belgique: «Le basket est en mode survie»

Alex Libert et les Spirou espèrent reprendre, que les tribunes soient vides ou clairsemées.
Alex Libert et les Spirou espèrent reprendre, que les tribunes soient vides ou clairsemées. - Belga

«  Il est très important que le basket professionnel belge (NDLR : à l’arrêt depuis le 11 mars) reprenne vie, mais sans public ni partenaires, c’est suicidaire. » Le directeur général de Charleroi, Eric Schonbrodt, résume l’angoisse qui anime les dix clubs de la Pro League dans l’attente du coup de vis attendu du Comité de concertation, à deux semaines pile du coup d’envoi du championnat, déjà reporté d’un mois dans l’espoir de favoriser l’accueil de spectateurs conformément à un protocole sanitaire et des jauges établies en fonction de chaque salle. « Ce cadre a été validé, mais il faudra probablement l’adapter au nouveau baromètre Covid ou au code couleur qui nous concernera », explique Wim Van de Keere, le directeur de la Ligue, qui avoue ne plus trop savoir à quel saint se vouer tant la situation est aussi confuse et qu’inquiétante.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct