Professeur décapité en France: «C’est un combat idéologique que doit mener l’école»

«
La France est une cible parce qu’historiquement c’est la fille aînée de l’église et parce qu’historiquement c’est la patrie des Lumières, de Diderot, de Voltaire, de Rousseau
», constate Jean-Pierre Obin. .
« La France est une cible parce qu’historiquement c’est la fille aînée de l’église et parce qu’historiquement c’est la patrie des Lumières, de Diderot, de Voltaire, de Rousseau », constate Jean-Pierre Obin. . - Reuters

ENTRETIEN

Avant la décapitation de Samuel Paty, il venait de publier un livre retentissant : « Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école » (Éditions Hermann). Voilà plus de quinze ans que Jean-Pierre Obin, ancien inspecteur général de l’Éducation nationale, alertait sur le phénomène. Mais ses rapports étaient restés sans grande suite.

Peut-on mesurer l’étendue de l’influence de l’islamisme à l’école ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct