Une arrestation surprise ébranle le Vatican

Cette femme de 39 ans aurait dilapidé en un temps record plus d’un demi-million d’euros du Vatican, transférés par plusieurs virements bancaires vers Logsic, une société de conseil slovène, vraisemblablement fantôme.
Cette femme de 39 ans aurait dilapidé en un temps record plus d’un demi-million d’euros du Vatican, transférés par plusieurs virements bancaires vers Logsic, une société de conseil slovène, vraisemblablement fantôme. - DR.

Au cours des dernières semaines, les mieux informés au sein de la Cité du Vatican n’ont cessé de répéter que la démission forcée du cardinal Angelo Becciu, accusé de corruption et congédié fin septembre dernier par le pape François, ne représentait que la première étape d’une douloureuse via crucis pour le plus petit Etat du monde. Un scandale en puissance qui en cachait bien d’autres. La mise en détention, il y a quelques jours, d’une mystérieuse collaboratrice du cardinal leur a donné raison et a plongé le Vatican dans un état d’agitation inédite.

Arrêtée à Milan, en vertu d’un mandat d’arrêt international d’Interpol émis à la demande de la justice vaticane, Cecilia Marogna, que tous appellent désormais en Italie « la Dame du Cardinal », est accusée de graves malversations financières.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct