Brésil: Pelé, le football fête ses 80 ans

Photo News
Photo News

Que pourrait-on dire de Pelé qui n’ait pas encore été dit? Que peut-on ajouter sur son jeu alors qu’il a élevé le football au-dessus du football lui-même, comme il s’était hissé loin au-dessus de Tarcisio Burgnich au stade Aztèque à l’occasion de sa 3e finale de Coupe du monde victorieuse? Mais qu’importent ses 3 Coupes du monde, ses deux coupes Libertadores, ses 1.284 buts avec Santos, le Brésil et le Cosmos? Son palmarès, ses statistiques ne suffiront jamais à rendre l’émotion, la beauté, la plénitude que le «Roi» dégageait. Pelé a dépassé le simple souvenir, la perfection même. Pelé, c’est le football. Cet adolescent à la peau noire l’a fait entrer dans une autre dimension une après-midi d’été, en Scandinavie. Une après-midi de 1958, alors que le monde était lui-même en plein bouleversement. Avec ses contradictions entre l’homme, obéissant et calculateur, et le joueur, iconoclaste et instinctif, Pelé a transcendé son époque.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct