Tour d’Italie: Kelderman, le rose sous le manteau blanc du Stelvio

Photo News
Photo News

Sa vitalité, le dynamisme qu’elle a injecté dans le scénario des étapes du Tour de France a énormément plu, ce punch rafraîchissant était alors incarné par le Suisse Marc Hirschi (élu « Super Combatif » de la Grande Boucle) ou par le Danois Sören Kragh Andersen. À peine un mois plus tard, l’équipe Sunweb semble avoir accompli un pas de plus sur le chemin de la maturité collective, la gestion tactique et émotionnelle d’une épreuve de longue haleine ne semblant pas plus l’effrayer.

À l’affût du moindre fléchissement du jeune Portugais João Almeida, de rose vêtu depuis la 3e journée et l’ascension de l’Etna, Wilco Kelderman a enfilé la tunique de leader ce jeudi après-midi, dans le cadre majestueux et partiellement enneigé du Stelvio. À trois jours de l’arrivée à Milan, le Néerlandais (29 ans) a pris les rênes et, si les écarts restent étriqués, semble en position de force pour inscrire son nom au palmarès du Giro, trois ans après son ex-leader Tom Dumoulin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct