Coronavirus: le secteur des arts de la scène soulagé… et inquiet

Les salles devront sans doute privilégier les spectacles plus intimistes, comme ici «
Le champ de bataille
».
Les salles devront sans doute privilégier les spectacles plus intimistes, comme ici « Le champ de bataille ». - Zvonock.

Ce vendredi matin, en apprenant que les événements culturels seraient maintenus tout en passant à une jauge maximale de 200 spectateurs (sans dérogation possible), avec 1,50 mètre de distance entre les bulles, le secteur théâtral oscillait entre soulagement et inquiétude. Soulagement au TTO, par exemple, où le directeur, Albert Maizel, se dit heureux de pouvoir encore offrir aux personnes qui le désirent la possibilité de se distraire. Au Théâtre du Parc aussi, Thierry Debroux estime qu’il est essentiel de maintenir la culture : « 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct